La Bourse de Tokyo en légère baisse à la mi-séance

lundi 6 avril 2015 04h21
 

TOKYO, 6 avril (Reuters) - La Bourse de Tokyo était en légère baisse lundi à la mi-séance, les chiffres de l'emploi pour le mois de mars aux Etats-Unis nettement inférieurs aux attentes pesant sur le sentiment des investisseurs.

L'indice Nikkei perdait ainsi 0,38%, soit 73,00 points, à 19.362,08. Le Topix, plus large, perdait 7,11 points (-0,45%) à 1.557,05.

Les créations d'emploi aux Etats-Unis sont tombées en mars à leur plus bas niveau depuis décembre 2013, ce qui renforce l'impression de fragilité de la reprise économique américaine dans un contexte marqué par la vigueur du dollar et pourrait inciter la Réserve fédérale à ne pas précipiter une hausse des taux d'intérêt.

Le nombre de créations d'emploi dans le secteur non-agricole s'est élevé à 126.000 le mois dernier, selon les chiffres publiés vendredi par le département du Travail. C'est quasiment deux fois moins que ce qu'anticipaient les économistes (245.000). Cela met fin à 12 mois consécutifs de créations d'emploi supérieures à 200.000, la plus longue série depuis 1994.

"Ces données pourraient suggèrer un report de la hausse des taux aux Etats-Unis, ce qui affecte l'humeur des intervenants de marché au Japon", a déclaré Chisato Haganuma, chargé de la stratégie chez Mitsubishi UFj Morgan Stanley Securities.

Ce dernier ajoute toutefois que les résultats d'entreprise à venir devraient laisser entrevoir des perspectives riantes pour l'économie japonaise.

Le Nikkei, qui a accusé deux baisses hebdomadaires au cours des trois dernières semaines écoulées, affiche encore une hausse de près de 11% depuis le début de l'année.

Le titre Sharp progressait de près de 6,5% après qu'une source a dit dimanche que le groupe d'électronique en difficulté, pourrait scinder son activité d'écrans LCD et la faire renflouer par le fonds d'innovation public INCJ (Innovation Network Corporation of Japan).

L'action Toshiba cédait en revanche 6,3% après que le groupe a dit vendredi qu'il allait désigner une commission censée enquêter sur des possibles problèmes dans la comptabilité de sa maison mère lors de l'exercice fiscal 2013-2014. (Ayai Tomisawa, Benoit Van Overstraeten pour le service français)