Abbas furieux de ne pas recevoir tout l'argent dû par Israël

dimanche 5 avril 2015 17h35
 

GAZA, 5 avril (Reuters) - Le président Mahmoud Abbas a annoncé dimanche qu'il refusait les fonds récemment débloqués par Israël, produit des taxes collectées par l'Etat hébreu au nom de l'Autorité palestinienne, parce que le compte n'y était pas.

Les Israéliens ont annoncé fin mars le déblocage de ces fonds dont ils avaient gelé le transfert en début d'année pour dénoncer la décision de l'Autorité palestinienne de rejoindre la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye.

Mais ils ont déduit des sommes débloquées le montant dû par les Palestiniens aux sociétés de service israéliennes, notamment pour la fourniture d'électricité.

Selon Mahmoud Abbas, ces déductions représentent un tiers de la somme totale due par Israël aux Palestiniens.

"Nous renvoyons cet argent. Soit ils nous donnent tout ce qu'ils nous doivent, soit nous demanderons l'arbitrage de la CPI", a dit le président palestinien.

En février, la compagnie publique israélienne d'électricité, qui réclame aux Palestiniens le paiement de 492 millions de dollars, avait coupé le courant à plusieurs reprises aux villes cisjordaniennes de Naplouse et de Djénine.

Israël avait gelé début janvier le transfert de 130 millions de dollars effectué tous les mois à l'Autorité palestinienne pour le paiement de ses fonctionnaires, après la décision de Mahmoud Abbas de signer les documents d'adhésion à la CPI.

Cette somme représente environ les deux tiers du budget palestinien. (Ali Sawafta et Nidal al-Mughrabi, Guy Kerivel pour le service français)