Toyota relance son expansion via la Chine et le Mexique

vendredi 3 avril 2015 07h41
 

par Maki Shiraki

TOKYO, 3 avril (Reuters) - Toyota Motor investira autour de 150 milliards de yens (1,15 milliard d'euros) dans la construction de deux nouvelles usines en Chine et au Mexique, selon deux sources proches du dossier.

Le constructeur automobile japonais s'était imposé une pause de trois ans après s'être engagé dans une expansion tous azimuts qui avait débouché sur un excédent de capacités de production consécutif à la crise financière mondiale.

Reuters avait signalé l'existence de ce projet de nouveaux sites dans ces deux pays en janvier, lequel attendait un feu vert que la direction a à présent donné.

Les nouveaux sites augmenteront les capacités de production annuelles de Toyota de près de 300.000 automobiles, soit 200.000 au Mexique et jusqu'à 100.000 en Chine, ont ajouté les deux sources, précisant que le projet pourrait être officiellement annoncé dès ce mois-ci.

Une porte-parole de Toyota a déclaré que rien n'avait été décidé.

La crise financière avait poussé les grands constructeurs automobiles à être très prudents en matière d'investissement productif mais à présent, la demande est revenue au niveau d'avant la crise aux Etats-Unis et le marché chinois est en croissance, mais à un rythme plus lent.

Le nouveau site mexicain, qui serait situé dans l'Etat de Guanajuato, selon les sources, produirait à partir de 2019 la prochaine génération de Corolla avec pour cible le marché nord-américain, ont encore dit les sources, confirmant l'information donnée par Reuters en janvier.

Ce serait la première usine Toyota consacrée aux voitures de tourisme au Mexique. Le constructeur japonais n'a pour l'instant au Mexique qu'une petite usine produisant moins de 100.000 pickups Tacoma par an.

En Chine, la nouvelle usine sera située à Canton et elle produira jusqu'à 100.000 Yaris par an à partir de 2018, toujours selon les sources.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny)