Areva-Les syndicats s'opposent à une cession des réacteurs à EDF

vendredi 3 avril 2015 11h48
 

PARIS, 3 avril (Reuters) - La cession totale ou partielle à EDF des activités d'Areva dans les réacteurs nucléaires représenterait un démantèlement du groupe et ne répondrait pas à ses besoins financiers, ont estimé vendredi les syndicats du spécialiste public du nucléaire.

La direction d'Areva a présenté jeudi un projet de vente à EDF de l'ensemble des activités du groupe dans les réacteurs nucléaires (Areva NP), mais aussi des scénarios alternatifs incluant notamment un transfert à l'électricien public de l'ingénierie des grands projets, selon des sources syndicales.

"Les membres du comité de groupe France sont opposés au démantèlement du groupe par cession totale ou partielle d'Areva NP vers EDF. Ce scénario n'a rien d'industriel et nous rappelle les erreurs du passé (...)", ont indiqué vendredi la CFDT, la CGT, le CFE-CGC, FO et l'UNSA dans un communiqué commun.

"Les incidences catastrophiques n'ont visiblement pas été étudiées. Le scénario ne résiste pas à une analyse fine des impacts commerciaux, sociaux et réglementaires et ne répond nullement aux besoins financiers à moyen terme du groupe", ont ajouté les syndicats.

Les représentants du personnel d'Areva demandent en conséquence des solutions alternatives permettant "de maintenir et consolider tous les outils industriels indispensables aux besoins de la filière en évitant toute casse sociale".

Selon une note des cabinets Secafi et Scafec rédigée à la demande des syndicats, citée vendredi par Les Echos, "la cession d'Areva NP à EDF (...) paraît néfaste aussi bien pour le groupe Areva que pour EDF".

"A son périmètre actuel, Areva NP n'est pas cessible sans une réflexion sur le détourage de chaque activité et sa pérennité chez EDF", estiment les experts. "Le délai de mise en oeuvre apparaît également considérable et ne semble pas compatible avec l'urgence de caler un plan de financement."

Le ministre français de l'Economie a promis jeudi matin pour les prochaines semaines des "propositions concrètes" sur un rapprochement entre EDF et Areva dans les réacteurs nucléaires.

Areva a dévoilé début mars de lourdes pertes au titre de 2014 et annoncé un programme d'économies d'un milliard d'euros à l'horizon 2017, sans préciser pour le moment l'impact de ce programme sur l'emploi.   Suite...