USA-Les magasins Belk envisagent de se vendre

jeudi 2 avril 2015 20h08
 

2 avril (Reuters) - Belk, chaîne de grands magasins implantée dans le sud des Etats-Unis, envisage de se vendre pour un montant qui pourrait atteindre les quatre milliards de dollars (3,7 milliards d'euros) dette comprise, a-t-on appris jeudi de sources proches du dossier.

Le groupe familial, propriétaire de 297 magasins, a mandaté Goldman Sachs pour évaluer diverses options stratégiques parmi lesquelles une vente, ont précisé les sources.

Des concurrents comme Macy's, Bon-Ton Stores ou Nordstrom pourraient être intéressés tout comme des fonds de capital-investissement, ont-elles ajouté.

L'entreprise basée à Charlotte, en Caroline du Nord, a été fondée en 1888 par William Henry Belk et est contrôlée depuis trois générations par la même famille. Elle a dégagé un chiffre d'affaires de 4,1 milliards de dollars sur l'exercice au 31 janvier 2015, en hausse de 1,8%, et devrait selon l'une des sources dégager cette année un résultat avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (Ebitda) d'environ 400 millions de dollars.

Belk et Goldman Sachs n'ont pas répondu aux appels demandant un commentaire.

La dernière grosse acquisition dans le secteur des grands magasins aux Etats-Unis remonte à 2013 avec le rachat de Saks par le canadien Hudson's Bay pour 2,9 milliards de dollars, dette comprise. (Olivia Oran et Greg Roumeliotis, Véronique Tison pour le service français)