LEAD 1-Une autre option que le rachat d'AREVA NP par EDF étudiée-sources

jeudi 2 avril 2015 21h47
 

* La cession totale d'Areva NP n'est plus la seule option

* Macron promet des propositions dans les prochaines semaines (Avec réunion du comité de groupe France)

PARIS, 2 avril (Reuters) - Le directeur général d'Areva a présenté jeudi aux représentants du personnel une autre option que la reprise de l'ensemble des activités du groupe dans les réacteurs nucléaires par EDF, qui semblait jusqu'ici avoir la préférence de l'Etat actionnaire, a-t-on appris de sources syndicales.

"La direction a présenté un projet de cession totale d'Areva NP à EDF mais aussi des projets de cession partielle. Le point d'atterrissage n'est pas fixé", a déclaré à Reuters Jean-Pierre Bachmann, coordinateur CFDT d'Areva.

"L'Etat demande aux deux groupes de travailler sur les différents scénarios", a-t-il ajouté.

Selon d'autres sources syndicales, la deuxième option présentée par Philippe Knoche au comité de groupe France consisterait soit à créer une co-entreprise EDF-Areva reprenant l'ingénierie des grands projets, c'est-à-dire des réacteurs, soit en un rachat pur et simple de cette activité par EDF.

Elle laisserait ainsi à ce qui resterait d'Areva toute l'activité fabrication et services, des mines au recyclage du combustible en passant par les gros composants de centrales, la maintenance et l'assainissement.

L'idée d'une co-entreprise est proche d'une proposition de la CFE-CGC d'Areva.

Les syndicats sont hostiles à une cession à EDF de l'ensemble d'Areva NP (dont l'ingénierie grands projets fait partie), valorisée, selon eux, entre 2,5 et trois milliards d'euros par la direction.   Suite...