La BCE entend "rester ferme" dans la mise en oeuvre du QE

jeudi 2 avril 2015 13h46
 

FRANCFORT, 2 avril (Reuters) - Les membres du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) ont jugé le 5 mars que la mise en oeuvre du nouveau programme d'assouplissement quantitatif était justifiée et qu'elle devait être poursuivie "sans hésitation", montre le compte-rendu de leur réunion jeudi.

La BCE a annoncé lors de sa réunion du début du mois qu'elle commencerait le 9 mars à acheter de la dette publique sur les marchés. Elle a présenté simultanément de nouvelles prévisions de croissance et d'inflation, supérieures aux précédentes.

"Les prévisions de mars 2015 (...) ne doivent pas être interprétées comme laissant entendre que les dernières mesures de politique monétaire en date étaient moins nécessaires", dit le compte-rendu.

"Il était donc essentiel pour le Conseil des gouverneurs de rester ferme, de mettre en oeuvre sans hésitation les mesures adoptées jusqu'à ce que les objectifs soient atteints, conformément à son engagement de maintenir cette politique aussi longtemps que nécessaire", ajoute-t-il.

Trois semaines seulement après la mise en oeuvre du nouveau programme d'assouplissement quantitatif, qui prévoit 60 milliards d'euros par mois d'achats de titres sur les marchés jusqu'en septembre 2016 au moins, certains observateurs estiment que la BCE pourrait être amenée à en réduire la portée au vu de l'amélioration de la conjoncture. (Paul Carrel, Marc Angrand pour le service français)