Les prix alimentaires dans le monde à un creux de cinq ans-FAO

jeudi 2 avril 2015 11h40
 

ROME, 2 avril (Reuters) - Les prix alimentaires mondiaux ont reculé en mars à leur plus bas niveau en près de cinq ans en raison d'une offre toujours abondante pour la plupart des produits, y compris les céréales et la viande, rapporte jeudi l'organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

L'indice de prix de l'agence alimentaire, qui mesure mensuellement des variations de prix d'un panier composé de céréales, d'oléagineux, de produits laitiers, de viande et de sucre, est tombé à 173,8 points le mois dernier, son niveau le plus bas depuis juin 2010. Ce chiffre est en repli de 2,6 points par rapport au mois de février.

"Nous avons un peu d'excédent d'offre sur le marché et cela entraîne certainement une pression à la baisse sur l'ensemble, sauf sur les prix du lait", a déclaré Abdolreza Abbassian, économiste à la FAO.

La hausse de la production mondiale et la baisse des prix du pétrole ont permis de plafonner le prix des denrées alimentaires l'an dernier et l'indice recule depuis avril 2014.

La FAO a relevé ses prévisions pour la production céréalière mondiale en 2015 à 2,544 milliards de tonnes, soit 2 millions de tonnes au-dessus des prévisions de février établies à 2,542 milliards de tonnes.

Les stocks de céréales à la fin de la saison 2014-15 sont maintenant attendues à 645,3 millions de tonnes, soit le niveau le plus haut en près de 15 ans, contre une prévision initiale de 630,5 millions de tonnes.

Cette révision à la hausse "va certainement contribuer à accentuer la pression baissière" sur les prix, ajoute Abdolreza Abbassian.

Les prix des produits laitiers résistent cependant à la tendance et ont augmenté pour le deuxième mois consécutif, selon la FAO. L'indice des prix des produits laitiers a progressé à 184,9, en hausse de 1,7% comparé à février, avec des exportations limitées d'Europe et d'Asie. (Steve Scherer; Claude Chendjou pour le service français, édité par Patrick Vignal)