Feu vert de l'Inde au projet de fusion entre Lafarge et Holcim

mercredi 1 avril 2015 16h43
 

PARIS, 1er avril (Reuters) - Lafarge et Holcim ont annoncé mercredi dans un communiqué commun que les autorités indiennes de la Concurrence avaient donné leur feu vert au projet de fusion entre les deux groupes.

Le cimentier français et son concurrent suisse ont obtenu cette autorisation moyennant la cession d'un ensemble d'actifs, comprenant une cimenterie et une station de broyage dans l'Est de l'Inde d'une capacité annuelle de cinq millions de tonnes de ciment.

Si le futur groupe LafargeHolcim voit le jour, il disposera d'une capacité d'environ 68 millions de tonnes de ciment dans le pays.

Le projet de fusion a déjà été validé par les autorités de la concurrence de plusieurs grandes régions, notamment par la Commission européenne en échange d'importantes cessions d'actifs au groupe CRH.

Dans leur communiqué, Lafarge et Holcim ont répété que leur projet de fusion devrait être finalisé en juillet 2015, objectif fixé le mois dernier après que les deux groupes ont conclu un compromis sur la parité d'échange et la gouvernance afin de remettre leur mariage sur les rails. (Gilles Guillaume et Leila Abboud, édité édité par Jean-Michel Bélot)