LEAD 1-Bataille de plaintes entre HP et l'ex-patron d'Autonomy

mardi 31 mars 2015 19h07
 

(Actualisé avec des précisions)

LONDRES, 31 mars (Reuters) - Michael Lynch, ancien directeur général et co-fondateur d'Autonomy, a annoncé mardi le dépôt d'une plainte contre Hewlett-Packard au lendemain d'une procédure intentée par le groupe américain à son encontre.

Lynch réclamera plus de 100 millions de livres de dommages et intérêts pour le préjudice causé par les accusations de HP, ont déclaré ses conseillers.

HP a saisi de son côté la justice britannique pour réclamer 5,1 milliards de dollars (4,77 milliards d'euros) à Michael Lynch et à l'ex-directeur financier d'Autonomy Sushovan Hussain, accusant les deux hommes de pratiques frauduleuses dans leurs anciennes fonctions.

Le rachat de cette société britannique de technologies en 2011 pour 11,1 milliards de dollars était au coeur de la stratégie de basculement vers les logiciels entreprise par HP.

L'opération s'est rapidement révélée désastreuse et HP a dû inscrire un an plus tard dans ses comptes une charge de dépréciations de 8,8 milliards de dollars en accusant notamment Mike Lynch et la direction d'Autonomy d'irrégularités comptables pour gonfler la valeur de leur société.

Lynch, s'exprimant au nom de l'ancienne direction d'Autonomy, s'est toujours défendu d'avoir perpétré le moindre acte répréhensible, rejetant sur HP la faute de la perte de valeur de la société.

Invoquant un manque de preuves, l'autorité britannique de lutte contre la fraude et la corruption (SFO) avait décidé en janvier de n'engager aucune procédure à l'issue de son enquête sur le rachat d'Autonomy par HP.

Les autorités américaines poursuivent leur propre enquête. (Paul Sandle, Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)