La Grèce veut payer moins cher le gaz russe

mardi 31 mars 2015 18h08
 

ATHENES, 31 mars (Reuters) - La Grèce veut payer moins cher le gaz naturel qu'elle importe de Russie et espère que Moscou va lever son embargo sur les exportations de produits alimentaires grecs, a déclaré mardi le ministre grec de l'Energie, Panagiotis Lafazanis.

"Nous voulons des prix plus bas pour le gaz naturel que nous importons, nous voulons être au même niveau que les autres pays européens", a-t-il dit lors d'une conférence de presse à Athènes au lendemain d'un voyage à Moscou.

Lafazanis a rencontré lors de sa visite son homologue russe Alexandre Novak et Alexeï Miller, le directeur général de Gazprom. Le Premier ministre grec Alexis Tsipras doit se rendre dans la capitale russe le 8 avril.

Athènes a demandé à la Russie de lever ses sanctions sur les exportations de fruits grecs comme les pêches, les fraises et les oranges. Le Kremlin a pris ces mesures l'an dernier en représailles aux sanctions de l'Union européenne.

"Nous espérons une issue positive lors de la visite du Premier ministre à Moscou", a dit Lafazanis. (Angeliki Koutantou, Guy Kerivel pour le service français)