Samsung et LG signent la paix des machines à laver

mardi 31 mars 2015 13h09
 

SEOUL, 31 mars (Reuters) - Les groupes sud-coréens Samsung Electronics et LG Electronics ont annoncé mardi la conclusion d'un accord pour mettre fin à toutes leurs querelles juridiques, notamment celle portant sur des soupçons de dégradation volontaire de machines à laver.

Dans un communiqué commun, les deux concurrents annoncent le retrait de toutes leurs plaintes réciproques et demandent aux autorités judiciaires de faire preuve de clémence dans les procédures en cours.

Les deux groupes, qui se chamaillent régulièrement sur la capacité de leurs réfrigérateurs ou leurs parts de marché respectives dans les systèmes d'air conditionné, ont été la cible de railleries pour l'affaire des machines à laver.

A la suite d'une plainte déposée par Samsung, le responsable de l'électroménager chez LG, Jo Seong-jin, a été inculpé par le parquet de Séoul pour dégradation volontaire d'appareils de son rival lors d'un salon professionnel en septembre à Berlin.

L'accord annoncé mardi porte aussi sur les filiales Samsung Display et LG Display. Des employés de la première ont été inculpés en février de vol de données technologiques relatives aux diodes électroluminescentes organiques (OLED) fabriquées par la seconde. (Se Young Lee; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)