PSA ne songera à des fusions qu'après sa restructuration-Pdt

mardi 31 mars 2015 09h30
 

MILAN, 31 mars (Reuters) - PSA Peugeot Citroën doit d'abord terminer son plan de redressement avant d'être en mesure d'envisager la possibilité d'un rapprochement avec un autre constructeur, a déclaré Carlos Tavares, président du directeur du groupe, dans un entretien publié mardi par le Corriere della Sera.

"Sergio Marchionne (administrateur délégué de Fiat Chrysler ) est le bienvenu chaque fois qu'il veut nous parler mais, à ce stade, c'est un peu tôt pour nous", ajoute-t-il.

"Nous devons parachever notre guérison et retrouver toute notre santé."

Après une année 2012 noire, PSA s'est engagé dans un vaste programme d'économies et de gains de productivité.

Le directeur financier du constructeur automobile avait déclaré la semaine dernière en marge d'une cérémonie marquant le retour de l'action PSA dans l'indice CAC 40 que le groupe voulait atteindre le plus vite possible son objectif de 2% de marge opérationnelle fixé pour 2018 dans le cadre de son plan de redressement "Back in the race".

En début d'année, des informations de presse, démenties par les intéressés, avaient rapporté que Fiat Chrysler parlait rapprochement aussi bien avec PSA qu'avec Volkswagen . (Valentina Za, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Gilles Guillaume)