LEAD 3-Germanwings-Lubitz aurait caché qu'il était en arrêt maladie

vendredi 27 mars 2015 17h25
 

(CHU de Düsseldorf, Germanwings sur l'arrêt maladie, Agence européenne de la sécurité aérienne)

BERLIN/DÜSSELDORF, 27 mars (Reuters) - Andreas Lubitz, le copilote allemand qui a, semble-t-il, délibérément provoqué la catastrophe de l'Airbus A320 de Germanwings mardi dans les Alpes françaises, aurait caché à son employeur qu'il était en arrêt maladie le jour du drame et qu'il n'aurait pas dû prendre les commandes de l'appareil, a annoncé vendredi la justice allemande.

"Des documents médicaux ont été saisis et témoignent de l'existence d'une maladie et de la prescription d'un traitement correspondant", ont dit les services du parquet de Düsseldorf, ville où Andreas Lubitz avait un appartement.

"Le fait qu'on ait retrouvé, déchirés, des arrêts maladie récents, voire du jour même du crime, faisant part de son inaptitude au travail, va dans le sens des premières constatations selon lesquelles le décédé a caché sa maladie à son employeur et à ses collègues", ajoute le parquet.

Le parquet a également annoncé que les perquisitions n'avaient pas permis de retrouver de lettre de suicide "ou de preuve d'une quelconque motivation politique ou religieuse".

Le centre hospitalier universitaire de Düsseldorf a rapporté vendredi qu'Andreas Lubitz avait consulté dans ses services en février et ce mois-ci, la dernière fois le 10 mars. Il indique simplement le jeune homme a subi des examens mais explique qu'il ne peut donner des détails en raison du secret médical.

Le CHU dément par ailleurs que Lubitz ait été soigné dans ses services pour dépression.

Dans un communiqué, Germanwings assure ne pas avoir reçu d'arrêt maladie pour le jour du crash. "Les médias rapportent que le copilote a reçu un arrêt maladie pour le jour de l'accident. Germanwings déclare qu'aucun arrêt maladie n'a été notifié à l'entreprise."

  Suite...