Petrobras va quitter le Japon-presse

vendredi 27 mars 2015 07h51
 

TOKYO, 27 mars (Reuters) - La compagnie pétrolière publique brésilienne Petrobras va fermer sa raffinerie d'Okinawa et quitter ainsi le Japon dès cette année en raison de la réduction de la demande en pétrole, rapporte vendredi le quotidien économique japonais Nikkei.

Petrobras avait évoqué dès 2011 la cession de sa raffinerie de Nishihara, située sur l'île d'Okinawa, qui produit 100.000 barils par jour.

Le groupe brésilien, impliqué dans un scandale de corruption éclaboussant le gouvernement, a annoncé jeudi la nomination de Luciano Coutinho, actuellement à la tête de la banque de développement publique BNDES, comme son nouveau président.

Ce proche allié de la présidente Dilma Rousseff remplacera Guido Mantega, un ancien ministre des Finances, qui a démissionné.

Le scandale de corruption entourant Petrobras a entraîné une chute de la popularité de Dilma Rousseff, la présidente brésilienne réélue il y a peu. (Osamu Tsukimori; Patrick Vignal pour le service français)