LEAD 1-Borse Dubai exclut de céder sa part dans le Nasdaq

jeudi 26 mars 2015 12h11
 

DUBAI, 26 mars (Reuters) - La holding financière Borse Dubai a écarté jeudi toute cession de ses actions de Nasdaq OMX Group après avoir vendu la totalité de sa participation de 17,4% dans le capital de London Stock Exchange (LSE).

La société de Dubai était le premier actionnaire du LSE avant la cession, qui s'est faite via un placement avec constitution d'un livre d'ordres, au prix de 22,50 livres, selon une source proche du dossier.

A ce prix, la vente a rapporté 1,36 milliard de livres (1,84 milliard d'euros), selon les calculs de Reuters.

Le titre du LSE chute de 8,31% à 23,27 livres vers 10h40 GMT alors que l'indice de la Bourse de Londres cède 1,12%.

Borse Dubai, la holding qui détient Dubai Financial Market et le Nasdaq Dubai, a confirmé avoir vendu sa part du LSE, sans dire à quel prix.

Un porte-parole a répondu à Reuters dans un courrier électronique que la holding était sortie du LSE alors que son cours était à son plus haut niveau historique et que "c'était le moment opportun de monétiser" son investissement.

Il a indiqué par ailleurs à Reuters que Borse Dubai n'avait "aucunement l'intention actuellement" de vendre sa part dans la société américaine de services financiers, qui possède le Nasdaq et plusieurs places européennes. (Tom Arnold et Hadid al Sayegh, Wilfrid Exbrayat et Juliette Rouillon pour le service français)