25 mars 2015 / 16:24 / dans 2 ans

BOURSE-Vallourec bondit, un rapprochement avec Sumitomo Metal évoqué (actualisé)

* Vallourec réfléchit à un rapprochement avec Sumitomo Metal-Challenges

* L‘action Vallourec gagne près de 6%, plus forte hausse du SBF 120

* Vallourec et Sumitomo sont des partenaires de longue date

* Vallourec ne fait pas de commentaire (Actualisé avec précisions, contexte)

PARIS, 25 mars (Reuters) - L‘action Vallourec a bondi mercredi après-midi à la Bourse de Paris, des traders citant une information de l‘hebdomadaire Challenges selon lequel le parapétrolier français envisagerait un rapprochement avec le japonais Nippon Steel & Sumitomo Metal Corporation (NSSMC) .

A 17h10, le titre progresse de 5,5% à 23,13 euros après avoir atteint 23,54 euros (+7,4%), signant ainsi la plus forte hausse de l‘indice SBF 120 (-1,3%).

“Vallourec réfléchit à un rapprochement avec le japonais Sumitomo Metal, avec lequel il a déjà constitué une société commune au Brésil”, rapporte Challenges en tête de sa rubrique “Confidentiel” dans son édition à paraître jeudi.

Joint par Reuters, Vallourec n‘a pas souhaité faire de commentaire.

Le groupe français et Sumitomo Metal sont déjà partenaires au Brésil dans le cadre d‘une société qui détient une usine de production d‘acier et de tubes sans soudure haut de gamme, inaugurée en 2011.

Ils ont aussi mis en place une coopération depuis 1976 dans le domaine des joints spéciaux pour le pétrole et le gaz.

Les deux sociétés détiennent en outre des participations croisées depuis 2009. A fin 2014, Vallourec était présent à hauteur de 0,4% du capital de Sumitomo Metal tandis que le japonais détenait 1,5% du français.

Au début du mois, Vallourec avait profité en Bourse d‘une note de Macquarie envisageant le rachat du groupe, le broker ayant identifié deux prédateurs potentiels, l‘italien Tenaris et Sumitomo Metal.

“On sent que les choses se précisent et qu‘une opération va bien finir par être annoncée dans le secteur, que ce soit pour Vallourec ou CGG (...) Dans les deux cas, un rapprochement semble inéluctable car, tant que rien ne sera annoncé, le marché ne sera pas satisfait et s‘enflammera à la moindre rumeur”, a estimé un vendeur actions en poste à Paris.

Vallourec a annoncé en février une perte nette au titre de 2014, en raison de dépréciations d‘actifs liées à la dégradation des marchés pétroliers, et a dévoilé un plan d‘économies qui se traduira par 1.400 suppressions de postes en 2015. (Alexandre Boksenbaum-Granier et Benjamin Mallet, avec Raphaël Bloch, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below