GB-Le taux directeur sera vraisemblablement relevé-Shafik (BoE)

mercredi 25 mars 2015 13h26
 

(Répétition mastic titre)

25 mars (Reuters) - Les taux d'intérêt en Grande-Bretagne sont susceptibles d'être relevés malgré une inflation zéro observée en février pour la première fois dans l'histoire du pays, déclare Minouche Shafik, vice-gouverneure de la Banque d'Angleterre (BoE), citée dans l'édition du mercredi du Kent Business.

Elle ajoute que les principaux facteurs du ralentissement de l'inflation sont la chute des cours du pétrole et les effets négatifs de l'appréciation de la livre sur les comptes des entreprises britanniques.

"Si on enlève ces deux facteurs extérieurs temporaires, l'inflation sous-jacente n'est pas si basse", poursuit Minouche Shafik.

Elle souligne que la projection centrale du comité de politique monétaire de la BoE en matière de décision sur les taux est celle d'un relèvement.

Minouche Shafik ajoute cependant que la banque centrale n'exclut aucune option, y compris une baisse des taux, déjà à un creux historique de 0,5% depuis la crise financière de 2007-2009.

La semaine dernière, Andy Haldane, économiste en chef de la BoE avait dit que l'institut devrait envisager la possibilité d'une baisse de taux si l'inflation menaçait de s'éloigner plus qu'attendu de son objectif d'une hausse des prix à la consommation de 2%.

L'inflation britannique est tombée à zéro en février, ont montré des statistiques officielles publiées mardi, une stagnation sans précédent qui s'explique par la baisse des prix des produits alimentaires et informatiques.

Dans le compte-rendu de sa dernière réunion de politique monétaire, publiée le 18 mars, la BoE estime qu'il y a un risque de voir la livre sterling se renforcer encore davantage face à d'autres devises, évolution susceptible de prolonger le temps qu'il faudra pour atteindre l'objectif d'inflation. (Shivam Srivastava, Benoit Van Overstraeten pour le service français)