LEAD 1-Le rachat de Mr Bricolage remis en question, selon Kingfisher

mardi 24 mars 2015 11h19
 

* Opposition du 1er actionnaire de Mr Bricolage, selon Kingfisher

* Aucun commentaire de Mr Bricolage dans l'immédiat

* Le titre reste suspendu en Bourse

par Pascale Denis et Neil Maidment

PARIS/LONDRES, 24 mars (Reuters) - Le rachat de Mr Bricolage par Kingfisher pourrait être remis en question par l'opposition d'une majorité du conseil du spécialiste français du bricolage comme de son premier actionnaire, a fait savoir mardi le groupe britannique.

Mr Bricolage et Kingfisher sont entrés en négociations exclusives en avril 2014 en vue de la cession à Kingfisher des titres des deux grands actionnaires de Mr Bricolage, l'ANPF (Association nationale des promoteurs du faites-le-vous-même, 41,9% du capital) et la famille Tabur (26,3%) au prix au 15 euros par action.

"La majorité du conseil de Mr Bricolage et l'ANPF ont des réserves sur l'opération", a fait savoir Kingfisher dans un communiqué publié mardi matin, ajoutant attendre une clarification de leurs positions.

La famille Tabur a quant à elle confirmé son engagement initial en faveur de l'opération, a-t-il précisé.

Interrogé, Mr Bricolage qui a demandé la suspension de son titre en Bourse lundi, s'est refusé à tout commentaire dans l'immédiat.   Suite...