March 24, 2015 / 7:40 AM / 2 years ago

LEAD 2-La Grèce présentera ses réformes à l'Eurogroupe d'ici lundi

3 MINUTES DE LECTURE

(actualisé avec citations)

ATHENES, 24 mars (Reuters) - La Grèce présentera une liste de réformes à l'Eurogroupe d'ici lundi, a déclaré mardi le porte-parole du gouvernement d'Alexis Tsipras.

"Ce sera fait d'ici lundi au plus tard", a dit Gabriel Sakellaridis sur l'antenne de Mega TV.

Il a précisé que cette liste ne contiendrait pas de mesures d'austérité mais des changements structurels.

A court d'argent, Athènes doit présenter au groupe des ministres des Finances de la zone euro une liste détaillée de réformes structurelles, conformément à l'accord conclu le 20 février à Bruxelles sur la prolongation de quatre mois de l'aide internationale.

Dans une interview au quotidien italien La Repubblica, le président du Parlement européen Martin Schulz dit s'attendre à la conclusion d'un accord cette semaine entre Athènes et ses partenaires de la zone euro.

"Je pense que d'ici la fin de la semaine, un nouvel accord sera conclu qui permettra de débloquer l'aide la plus urgente", dit-il. La Grèce n'aura ensuite "pas plus de trois mois" pour présenter un plan "crédible, détaillé et définitif".

Evoquant la rencontre de lundi entre Alexis Tsipras et la chancelière Angela Merkel à Berlin, Gabriel Sakellaridis a déclaré que les deux dirigeants avaient discuté des grandes lignes des réformes, sans entrer dans les détails.

"Je suis sûr qu'ils ont trouvé des points de convergence", a-t-il dit.

A Berlin, on a également salué le ton apaisé de la visite d'Alexis Tsipras.

"Je suis ravi que l'atmosphère des discussions entre Allemands et Grecs ait changé et se soit autant améliorée", a déclaré le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier.

S'il souligne que ce changement de ton ne suffira pas à lui seul à régler les problèmes financiers grecs, il s'agit selon lui "d'un préalable à l'ouverture de discussions sérieuses dans les jours à venir."

Il n'en demeure pas moins que certains responsables allemands continuent de douter de la bonne volonté affichée par Athènes, à l'image de Michael Grosse-Brömer, membre éminent du parti d'Angela Merkel, la CDU.

"Ce qui m'inquiète, c'est que Tsipras n'a toujours pas intégré que tout ces problèmes ont été provoqués par des années de gabegie économique en Grèce", a-t-il dit. (George Georgiopoulos, Angeliki Koutantou, avec Isla Binni à Rome; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below