** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

mardi 24 mars 2015 08h04
 

PARIS, 24 mars (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en baisse mardi dans le sillage de Wall Street et des places asiatiques, un mouvement de consolidation étant en cours après une séquence de hausse qui a propulsé les indices à des pics de sept ans et demi.

Les investisseurs attendent par ailleurs dans la journée les indices PMI flash manufacturier et services pour le mois de mars dans la zone euro et aux Etats-Unis. Ils prendront également connaissance des chiffres de l'inflation en Grande-Bretagne en février.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait perdre jusqu'à 0,3% (12 à 13 points) à l'ouverture, le Dax à Francfort devrait reculer de 25 à 26 points, soit 0,2%, et le FTSE à Londres pourrait abandonner 15 à 17 points, soit également 0,2%.

La Bourse de Tokyo a fini en légère baisse mardi, un indicateur macro-économique chinois inférieur aux attentes ayant servi de prétexte aux investisseurs pour prendre leurs bénéfices.

L'indice Nikkei a perdu 0,21% à 19.713,45 et le Topix, plus large, a cédé 0,29% à 1.587,59 points.

La veille, la Bourse de New York a également fini en légère baisse, les investisseurs se montrant hésitants face aux fluctuations du dollar et à leurs conséquences sur les différents marchés, en particulier celui du pétrole.

L'indice Dow Jones a cédé 0,06%, à 18.116,04 points. Le Standard & Poor's-500 a perdu 0,17% à 2.104,42 points et le Nasdaq Composite a reculé de 0,31% à 5.010,74 points.

En Chine, l'activité dans le secteur manufacturier est tombé à son plus bas niveau depuis 11 mois en mars, en raison d'une baisse des prises de commandes, selon la première estimation de l'indice des directeurs d'achat du secteur calculé par la banque HSBC et par Markit.

Le secteur manufacturier japonais a vu lui sa croissance nettement décélérer en mars, également sous le coup d'un recul des commandes domestiques, avec un estimation flash du secteur PMI à 50,4 contre 51,6 en février.   Suite...