Une majorité pour une procédure de destitution contre Rousseff

lundi 23 mars 2015 21h50
 

BRASILIA, 23 mars (Reuters) - A la suite du scandale de corruption impliquant le groupe pétrolier Petrobras, la popularité de la présidente Dilma Rousseff est au plus bas et près de 60% de Brésiliens sont favorables à une procédure de destitution, selon un sondage CNT/MDA publié lundi.

La cote de popularité de la présidente tombe à 18,9%, contre 55,6% dans le précédent sondage CNT/MDA réalisé il y a six mois.

D'après l'enquête, 59,7% des personnes interrogées sont favorables à une procédure de destitution et 64,8% jugent de façon négative l'action du gouvernement. Seuls 10,8% ont une opinion positive de l'équipe au pouvoir.

En septembre, 41% des Brésiliens jugeaient "très bonne" ou "bonne" l'action du gouvernement.

Si l'élection présidentielle avait lieu aujourd'hui, le chef de l'opposition Aecio Neves l'emporterait avec 55,7% des suffrages et Rousseff n'obtiendrait que 16,6%. Lors du scrutin présidentiel d'octobre dernier, Neves avait recueilli 48,4% face à Rousseff, 51,6%.

Ce sondage MDA/CNT a été réalisé auprès de 2.002 personnes entre le 16 et le 19 mars. (Anthony Boadle, Guy Kerivel pour le service français)