Moscou va dépenser 25 mds de roubles pour l'automobile

lundi 23 mars 2015 16h54
 

GORKI, Russie, 23 mars (Reuters) - La Russie prévoit de dépenser environ 25 milliards de roubles (388,80 millions d'euros) pour soutenir son industrie automobile en difficulté, a déclaré lundi le Premier ministre, Dmitri Medvedev.

Les ventes de voitures ont chuté en Russie en raison de la conjoncture, de l'effondrement des prix pétroliers et des sanctions occidentales pour le rôle de Moscou dans la crise ukrainienne.

Le constructeur automobile allemand Volkswagen a annoncé lundi une réduction des équipes et le licenciement d'au moins 150 salariés dans son usine de Kalouga, au sud de Moscou.

La semaine dernière, General Motors a annoncé vouloir fermer son usine de Saint-Pétersbourg et retirer sa marque européenne Opel du marché russe.

Le constructeur automobile russe Avtovaz, contrôlé par l'alliance Renault-Nissan , a dit la semaine dernière espérer profiter de la moindre présence en Russie de plusieurs de ses rivaux étrangers pour gagner des parts de marché avec sa marque Lada..

Dmitri Medvedev a déclaré lors d'une réunion du secteur automobile que les fonds supplémentaires seraient alloués à la subvention des intérêts de prêts, la réduction du coût du leasing (location avec option d'achat) et le financement supplémentaire des achats de camions et de véhicules utilitaires par les institutions de l'Etat.

Le gouvernement avait déjà approuvé l'attribution de 10 milliards de roubles afin d'étendre un programme de prime à la casse.

Les nouvelles mesures ajoutent à ce programme 5 milliards de roubles pour soutenir la demande au deuxième trimestre, a dit lundi le ministre russe de l'Industrie et du Commerce Denis Mantourov.

Quelque 11 milliards de roubles vont également abonder le fonds pour permettre aux autorités fédérales d'acheter des voitures, a-t-il dit, ajoutant que ces mesures devraient permettre de limiter le repli des ventes à 24% en 2015.

Le cabinet PricewaterhouseCoopers a prévu une baisse des ventes de voitures en Russie de 25 à 35% cette année. (Gleb Stolyarov; Claude Chendjou pour le service français, édité par Patrick Vignal)