VW réduit les équipes et le temps de travail en Russie

lundi 23 mars 2015 12h28
 

MOSCOU, 23 mars (Reuters) - Volkswagen a annoncé lundi qu'il réduirait les équipes et licencierait au moins 150 salariés dans son usine de Kalouga, au sud de Moscou.

Les ventes d'automobiles ont baissé de façon marquée l'an dernier en Russie, conséquence pour l'économie locale de la chute des cours pétroliers et des sanctions occidentales liées au conflit ukrainien. L'affaiblissement du rouble a également grevé la demande.

General Motors avait annoncé la semaine passée qu'il fermerait son usine de Saint-Pétersbourg et qu'Opel, sa marque européenne, se retirerait du marché russe pour parer à une chute du marché automobile local.

"Au cours des premiers mois de 2015, le marché automobile russe a continué de ressentir l'impact d'une économie faible, de hausses des prix importantes et de taux d'intérêt élevés. Nous ne pensons pas que cela changera dans les mois à venir", explique VW.

Il précise que l'usine de Kalouga travaillera quatre jours par semaine d'avril à juin et qu'à partir de mai, le nombre d'équipes passera de trois à deux. En outre, la production sera suspendue pendant deux semaines du 5 au 8 mai et de 12 au 15 mai.

Les ventes de Volkswagen ont chuté de 40% en Russie sur la période janvier-février, par rapport aux mois comparables de 2014, tandis que le marché russe dans son ensemble a dégringolé de 32%, selon le groupe de pression moscovite Association of European Businesses.

Pour autant, VW a dit qu'il ne revenait pas sur deux projets en Russie, une usine de moteurs et un entrepôt de pièces détachées. "Le marché russe présente toujours un potentiel de croissance important à long terme", dit le constructeur allemand. (Gleb Stoliarov, Wilfrid Exbrayat pour le service français)