** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

lundi 23 mars 2015 07h49
 

PARIS, 23 mars (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en légère hausse lundi à l'ouverture, poursuivant ainsi leur élan dans la foulée de la bonne tenue des places asiatiques et de Wall Street dans un contexte de tassement du dollar, dont le niveau élevé est un facteur d'inquiétude pour nombre d'investisseurs.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait gagner jusqu'à 0,2% à l'ouverture, le Dax à Francfort 0,1% et le FTSE à Londres 0,3%.

Depuis le début de l'année, le CAC 40, qui est sur une série de sept gains hebdomadaires consécutifs de suite, affiche une progression de plus de 19% tandis que le Dax, en hausse depuis dix semaines d'affilée, a gagné près de 23% sur la période. La FTSE fait un peu moins bien avec une hausse de 7% depuis le début de l'année.

En Bourse de Tokyo, qui évolue à un pic de 15 ans, l'indice Nikkei a gagné 1%, portant sa hausse depuis le début de l'année à 13% et s'approchant de la barre des 20.000. L'indice regroupant les places d'Asie et du Pacifique hors Japon avançait de 0,4%, sa hausse depuis le 31 décembre 2014 étant de plus de 4%.

Vendredi, Wall Street a terminé en nette hausse, portée à la fois par le repli du dollar, les bons résultats de Nike et l'intérêt confirmé des investisseurs pour les valeurs biotechnologiques, qui ont contribué à porter le Nasdaq à un plus haut de clôture de 15 ans.

La forte hausse du billet vert ces derniers mois a alimenté les craintes d'un impact important des changes sur les résultats des multinationales cotées, ce qui s'est traduit par un recul marqué des estimations de bénéfices pour le premier trimestre comme pour l'ensemble de 2015.

Mais les dernières déclarations de la Réserve fédérale, en laissant entendre que la remontée des taux d'intérêt américains pourrait être plus tardive et plus lente qu'anticipé jusqu'alors, ont favorisé des prises de profits sur le dollar.

Après avoir perdu près de 1,5% vendredi face à un panier de devises internationales, le dollar reculait de 0,1%. Depuis le début de l'année, le billet vert reste cependant en hausse de plus de 8,5% et, sur un an, la progression est de 22%, ce qui fait craindre pour les bénéfices des entreprises américaines.

Les cours du pétrole, qui avaient fortement augmenté vendredi, reperdent plus de 1% après des déclarations de l'Arabie saoudite au cours du week-end disant qu'elle ne baisserait pas unilatéralement sa production pour soutenir les prix.   Suite...