Le chinois ChemChina va racheter les pneus italiens Pirelli

lundi 23 mars 2015 03h05
 

(Actualisé avec précisions, déclarations)

MILAN, 23 mars (Reuters) - Le groupe chinois China National Chemical Corp (ChemChina) a annoncé dimanche le rachat du fabricant de pneus Pirelli valorisant le groupe italien à 7,1 milliards d'euros.

Les groupes chinois ont déjà investi leurs liquidités dans plusieurs sociétés en Italie. Ils cherchent à bénéficier de la baisse de l'euro au moment où l'Europe sort du marasme économique.

En s'emparant de Pirelli, dont le siège devrait rester en Italie, ChemChina met la main sur un fabricant de pneumatiques haut de gamme susceptible de dégager des marges confortables, tout en offrant à l'italien un accès privilégié au marché chinois.

Dans un premier temps, China National Tire & Rubber (CNRC), filiale de ChemChina qui fabrique des pneus, va racheter les 26,2% détenus dans Pirelli par la holding Camfin, avant de lancer une offre publique d'achat obligatoire sur les titres encore en circulation.

L'offre sera lancée par un véhicule contrôlé par le groupe chinois et dont le tour de table sera notamment composé des actionnaires de Camfin : Marco Tronchetti Provera, l'administrateur délégué (patron) de Pirelli, les banques italiennes UniCredit et Intesa Sanpaolo et le pétrolier Rosneft. Le groupe russe était jusqu'ici propriétaire de 50% de Camfin.

TRONCHETTI PROVERA RESTE AUX COMMANDES

L'offre sera faite au prix de 15 euros l'action, qui valorise Pirelli à 7,1 milliards d'euros, en excluant un endettement net qui s'élevait fin 2014 à près d'un milliard d'euros. CNRC envisage de radier Pirelli de la cote.   Suite...