Espagne-Percée de Podemos aux élections régionales en Andalousie

lundi 23 mars 2015 01h54
 

* Percée remarquée des nouveaux-venus Podemos et Ciudadanos

* Le Parti socialiste obtient 47 sièges et le PP (droite) 33

* Podemos, créé il y a un an seulement, a obtenu 15 sièges

par Inmaculada Sanz

SÉVILLE, Espagne, 23 mars (Reuters) - Podemos, le nouveau parti espagnol de la gauche antilibérale, a effectué une percée remarquée lors des élections régionales en Andalousie dimanche, donnant un avant-goût du bouleversement du paysage politique prévisible pour les élections législatives nationales prévues d'ici la fin de l'année.

Le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE), au pouvoir depuis 32 ans dans cette région du sud de l'Espagne, reste certes le premier parti représenté à l'assemblée régionale andalouse. Mais le scrutin de dimanche montre que le sentiment anti-austérité qui a porté Syriza, la gauche radicale grecque, au pouvoir à Athènes au mois de janvier, est également bien implanté en Espagne, où un actif sur quatre est au chômage.

Les deux grands partis traditionnels, le PSOE et le Parti populaire (PP, droite), qui dirige le gouvernement à Madrid, avaient pourtant fait campagne contre les nouvelles alternatives politiques, affirmant qu'elles étaient dangereuses dans un contexte de reprise économique. Mais cela a semble-t-il laissé les électeurs indifférentes.

"Nous sommes les protagonistes du changement, de la création de nouvelles alternatives (...). La carte politique en Andalousie et en Espagne a changé", a déclaré Teresa Rodriguez, directrice de la campagne électorale de Podemos en Andalousie.

Le PSOE a remporté 47 sièges sur les 109 que compte l'assemblée régionale, et va donc devoir trouver des alliances avec d'autres formations pour gouverner l'Andalousie. Le PP, après de lourdes pertes, se retrouve avec 33 sièges.   Suite...