Nissan va lancer un nouveau modèle de Datsun en Inde

vendredi 20 mars 2015 20h47
 

NEW DELHI, 20 mars (Reuters) - Nissan a l'intention de lancer sur le marché indien un nouveau modèle de sa marque Datsun vendu moins de 4.800 euros, a déclaré vendredi à Reuters le président de sa filiale locale.

Cette petite voiture sera commercialisée d'ici 18 mois à un tarif inférieur à celui du modèle le moins cher actuellement commercialisé par Nissan, la Datsun GO, dont le premier prix est de 324.000 roupies (4.815 euros), a précisé Guillaume Sicard, président de Nissan India.

"Il s'agit d'une voiture plus petite que la Datsun GO et elle sera plus compétitive", a-t-il dit sans préciser le prix.

Nissan a présenté l'an dernier au salon de l'automobile de Delhi un "concept car" dénommé Datsun Redi-GO dont le futur modèle devrait être inspiré, estiment des analystes, qui s'attendent à un prix de vente nettement inférieur à 4.000 dollars (3.700 euros) pour la version de base.

Le segment d'entrée de gamme du marché automobile indien est dominé par le constructeur Maruti Suzuki, qui vend plus de 30.000 voitures par mois en moyenne.

Nissan a relancé la marque Datsun en Inde l'an dernier dans le but de doper ses ventes, notamment sur l'entrée de gamme. La Datsun GO a été conçue et est assemblée en Inde, une première pour l'alliance Renault-Nissan.

Le groupe japonais, qui pèse environ 2% du marché indien, y a vendu 62.200 voitures depuis le 1er avril 2014, dont un tiers environ sous la marque Datsun.

"Il y a un seuil de 5% (de part de marché) que nous devons atteindre. J'aimerais l'atteindre d'ici 2020, voire avant", a dit Guillaume Sicard.

Pour l'instant, les ventes du groupe ont été inférieures aux attentes des analystes.

"Le marché du premier achat est énorme sur ce segment mais pour réussir, Nissan doit bénéficier d'une pénétration forte et d'une marque reconnue dans les régions rurales, où se trouve une grande partie de la demande", explique Deepesh Rathore, directeur de cabinet de conseil Emerging Markets Automative Advisors.

(Aditi Shah, Marc Angrand pour le service français)