BOURSE-Zodiac chute après son avertissement sur le S1

vendredi 20 mars 2015 11h03
 

PARIS, 20 mars (Reuters) - L'action Zodiac Aerospace chutait vendredi à la Bourse de Paris au lendemain d'un avertissement lancé par l'équipementier sur son bénéfice opérationnel du premier semestre 2014-2015, pénalisé par des charges liées à des retards de livraisons de sièges d'avions à Airbus et Boeing.

Vers 11h00, le titre cédait 8,6% à 30,31 euros, sa plus forte perte depuis le 17 mars 2009 (-14,8%) et accusait la plus forte baisse du SBF 120 qui avance de 0,15%. Depuis le début de l'année, il reste gagnant de 8,74%.

"C'est un important 'warning' lié à des problèmes d'exécution bien plus graves qu'attendu", souligne un gérant parisien qui s'attend à des révisions en baisse des estimations du consensus des analystes sur Zodiac.

CM-CIC a abaissé sa recommandation de conserver à alléger avec un objectif de cours inchangé de 24,0 euros. L'intermédiaire a également abaissé ses prévisions 2015 et 2016, estimant que la croissance interne et l'effet positif des changes seront "mangés" par la baisse du résultat opérationnel courant de la branche sièges.

"Ils ont un problème à régler avec les sièges. Ils disent qu'ils sont en train de le régler. Il faut attendre un peu", estime pour sa part un analyste d'une grande banque basée à Londres, qui reste neutre sur la valeur.

Natixis, qui a abaissé son objectif de cours de 32 à 29 euros et réitéré son conseil de neutralité, se dit surpris par l'ampleur du problème des sièges et estime que la "la question clé" est de savoir s'il sera résolu comme prévu par le groupe d'ici la fin de l'exercice, clos le 31 août prochain.

"Nous préférons aborder une approche prudente et penser qu'à la fin de l'année fiscale, la moitié des problèmes seront résolus", écrit l'analyste de Natixis dans une note.

Zodiac, un des principaux fabricants de sièges d'avions, a indiqué avoir procédé à des changements dans le management de sa division de sièges et qu'il espérait effacer un retard moyen de 10 jours de production d'ici à la fin de son exercice qui s'achèvera le 31 août prochain.

"Nous sommes sur le pied de guerre pour reprendre le contrôle de la situation", a déclaré Olivier Zarrouati, le président du directoire de Zodiac, à des analystes. (voir ). (Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot)