Le ministre italien des Transports annonce sa démission

jeudi 19 mars 2015 19h33
 

ROME, 19 mars (Reuters) - Le ministre italien des Transports et des Infrastructures, Maurizio Lupi, a annoncé jeudi sa démission à la suite de révélations sur de possibles marchés truqués à hauteur de plusieurs milliards d'euros.

Le ministre, qui s'exprimait lors de l'enregistrement d'une émission de la RAI, a précisé qu'il remettrait officiellement sa démission vendredi après son audition programmée dans la matinée devant la Chambre des députés.

La police italienne a arrêté cette semaine quatre suspects dans le cadre de cette enquête qui implique une cinquantaine de personnes et porte sur des marchés publics de 25 milliards d'euros, parmi lesquels les lignes ferroviaires à grande vitesse et l'Exposition mondiale de Milan.

Lupi lui-même n'est pas visé par ces investigations mais les liens mis au jour entre les suspects de cette affaire de corruption et son ministère l'ont fragilisé. Mercredi pourtant, il avait rejeté les appels à la démission.

Maurizio Lupi appartient au Nouveau Centre Droit (NCD), qui fait partie de la coalition gouvernementale avec le Parti démocrate (PD) du président du Conseil Matteo Renzi. (Isla Binnie; Henri-Pierre André pour le service français)