France-L'avenir de la SNCM s'assombrit un peu plus

jeudi 19 mars 2015 19h32
 

* Vers la fin de la délégation de service public ?

* Une telle décision risque de couler la SNCM

* Les candidats à la reprise pourraient être effrayés

par Jean-François Rosnoblet

PARIS, 19 mars (Reuters) - Le rapporteur public du tribunal administratif de Bastia a prôné jeudi l'annulation dès 2016 de la délégation de service public (DSP) de la SNCM, ce qui assombrit encore l'avenir de la compagnie maritime placée en redressement judiciaire.

Le tribunal, qui n'est pas tenu de suivre le rapporteur même s'il est rare qu'il s'en démarque, rendra sa décision "vraisemblablement le 2 avril", selon une source judiciaire.

La DSP, signée par l'Office des transports de la Corse (OTC) avec le groupement SNCM-Méridionale pour assurer le service public entre le continent et la Corse, est vitale pour la SNCM.

"C'est un sentiment de colère et de frustration qui prédomine à l'issue de cette audience", a dit à Reuters le délégué CGT des marins de la compagnie, Frédéric Alpozzo, qui critique le "laxisme" de la direction et du gouvernement.

Attribuée en septembre 2013 pour la période 2014-2023, la procédure avait fait l'objet d'un recours en annulation de la compagnie concurrente Corsica Ferries.   Suite...