Lafarge/Holcim-Les discussions "progressent bien"-Sawiris

jeudi 19 mars 2015 13h56
 

PARIS, 19 mars (Reuters) - Nassef Sawiris, deuxième actionnaire de Lafarge, a déclaré jeudi à Reuters que les discussions engagées avec le suisse Holcim pour sauver le projet de fusion entre les deux groupes cimentiers "progressent bien".

"Ce qui est en jeu dans ces discussions, avec le soutien des deux conseils et des grands actionnaires, c'est de retrouver la base d'un accord qui respecte à la lettre le principe d'une fusion entre égaux", a-t-il dit lors d'un entretien téléphonique.

Holcim exige une renégociation des parités de fusion entre les deux groupes et de la gouvernance du futur groupe.

La nomination prévue de Bruno Lafont à la direction générale de LafargeHolcim, prévue dans l'accord initial, est désormais jugée inacceptable par le groupe suisse, en raison de son style de management et de ses performances passées à la tête de Lafarge, ont déclaré des sources proches du dossier.

Dans le cadre d'un nouveau projet d'accord en cours de négociations, Bruno Lafont pourrait devenir coprésident aux côtés de Wolfgang Reitzle, l'actuel président d'Holcim, ont déclaré mercredi plusieurs sources.

Nassef Sawiris a refusé d'entrer dans le détail des discussions en cours.

"En tant qu'actionnaire, je soutiens un accord dans lequel Bruno Lafont joue un rôle majeur dans la nouvelle entité, et je pense qu'Holcim a la même idée en tête", a-t-il dit.

"Le (futur) directeur général sera choisi avec l'accord de Lafont", a précisé Nassef Sawiris, refusant toutefois de dire qui pourrait être désigné pour le poste. (Leila Abboud, avec Jean-Michel Bélot, édité par Dominique Rodriguez)