France-Baisse des dossiers du médiateur du crédit en 2014

mardi 17 mars 2015 18h12
 

PARIS, 17 mars (Reuters) - Un total de 3.565 entreprises, soit près de 19% de moins qu'en 2013, ont saisi l'an passé le médiateur du crédit, mis en place fin 2008 au plus fort de la crise financière, pour obtenir des financements qu'on leur refusait.

Selon le bilan d'activité présenté mardi, 72% des dossiers ont été acceptés et 2.184 ont été instruits et clos.

Ils ont représenté 372 millions d'euros de crédits débloqués à destination de 1.258 entreprises, ce qui a permis de conforter ou préserver un total de 20.033 emplois, le taux de médiation réussie atteignant 58%, soit trois points de moins que la moyenne enregistrée depuis 2008.

Les services du médiateur expliquent la baisse du nombre de dossiers en 2014 par une amélioration de l'accès des entreprises au crédit combinée à une demande "peu dynamique".

"En outre, la montée en puissance du crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) et de son préfinancement a soulagé la trésorerie de certaines entreprises en difficulté", ont-ils souligné.

Comme en 2013, la quasi-totalité (97%) des dossiers acceptés ont concerné des entreprises de moins de 50 salariés et les besoins de financement en médiation restent concentrés sur de faibles encours : moins de 50.000 euros pour 60% d'entre eux, dont la majorité à court terme.

Une part significative des dossiers proviennent d'entreprises appartenant aux secteurs très affectés par l'atonie de la conjoncture, parmi lesquels, toujours comme en 2013, le BTP, l'hôtellerie-restauration et le commerce de détail.

La baisse du taux de médiations réussies tient au fait que les dossiers traités en 2014 "sont globalement plus compliqués et plus longs à traiter, la situation des entreprises se trouvant dégradée par la durée de la crise", souligne encore le médiateur. (Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)