La Bourse de Paris-Les valeurs du jour mardi (clôture)

mardi 17 mars 2015 18h58
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 17 mars (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la
Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a clôturé en baisse
de 0,64% à 5028,93 points, après une séance marquée par des
prises de bénéfices et l'attente des annonces, mercredi soir, du
comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine:
    
    * Le secteur AUTOMOBILE a enregistré la plus forte
baisse des indices sectoriels européens (-2,53%), les chiffres
mensuels de ventes de voitures neuves en Europe inférieurs aux
attentes ayant, selon des traders, provoqué des prises de
profit. RENAULT (-3,48% à 86,87 euros)
et PSA (-5,94% à 15,59 euros) figurent parmi les plus
fortes baisses du jour. 
    FAURECIA a cédé 5,12% à 40,545 euros, PLASTIC
OMNIUM 4,09% à 26,26 euros et VALEO 2,44%
à140,10 euros. 
    MONTUPET a baissé de 5,36% à 70,08 euros,
l'équipementier automobile ayant également fait état la veille
de résultats annuels ressortis inférieurs aux attentes malgré
une rentabilité opérationnelle record. 
    
    * AIRBUS GROUP (-4,51% à 60,98 euros) a enregistré
la plus forte baisse du CAC 40, une légère remontée de l'euro (à
1,0598 dollar à 17h50) ayant là aussi été l'occasion de
prises de bénéfice.
    
    * En revanche, le SECTEUR de L'ÉNERGIE (+1,23%) a
signé la plus forte hausse sectorielle en Europe. Plusieurs
gérants veulent croire à un rebond de ces valeurs, estimant que
le baril de Brent ne devrait pas retomber sous le seuil
de 50 dollars le baril.
    TOTAL (+1,44% à 45,21 euros) et TECHNIP 
(+1,22% à 58 euros) ont signé les deux plus fortes hausses du
CAC 40. MAUREL ET PROM s'est adjugé 1,32% à 7,122
euros. 

    * LAFARGE a creusé ses pertes de 2,45% à 59,43
euros, après un recul de 6,25% la veille, sous le coup des
interrogations entourant son mariage avec HOLCIM 
(-1,95%), qui souhaite un changement en sa faveur de leur parité
de fusion. Les deux sociétés ont réuni leur conseil
d'administration dans l'après-midi pour étudier une éventuelle
renégociation des termes du projet, a-t-on appris de sources au
fait de la situation 
    
    * ORANGE a perdu 2,28% à 15,02 euros, après avoir
dévoilé un nouveau plan stratégique prévoyant un important
effort d'investissements pour tenter de se démarquer de ses
rivaux, dans un contexte de pressions sur les prix qui ne
devrait pas lui permettre d'afficher une performance financière
supérieure à celle de 2014 avant 2018. 
    
    * ILIAD, meilleure performance du SBF 120
, a gagné 1,97% à 223,10 euros alors qu'Orange s'est
dit peu intéressé par un accord de partage de réseaux en France.
 Selon un analyste, cela devrait pousser le groupe
de Xavier Niel à développer ses propres réseaux et à prendre son
autonomie dans ce domaine par rapport à la concurrence.
    A l'inverse, NUMERICABLE-SFR (-3,93% à 54 euros)
et BOUYGUES (-1,23% à 36,845 euros), maison mère de
Bouygues Telecom, ont reculé à la suite de ces propos d'Orange.
        
    * VIRBAC a chuté de 7,02% à 237 euros, plus forte
baisse du SBF 120 dans des volumes représentant 8,8 fois leur
moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext, la
valeur marquant une pause au lendemain de la publication des
résultats annuels du laboratoire spécialisé dans la santé
animale.    

 (Raphaël Bloch, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par
Dominique Rodriguez)