Grèce-L'estimation d'excédent primaire 2014 revue à la baisse

lundi 16 mars 2015 18h31
 

ATHENES, 16 mars (Reuters) - Le ministère grec des Finances a revu à la baisse l'estimation d'excédent budgétaire primaire pour 2014, la ramenant à 0,3% du produit intérieur brut (PIB) contre celle de 1,5% avancée par le précédent gouvernement.

Le ratio de 1,5% correspond à l'objectif qui avait été fixé par l'Union européenne (UE) et le Fonds monétaire international (FMI) pour l'excédent budgétaire primaire, mesure qui ne prend pas en compte le service de la dette.

Le ministère des Finances a précisé que son nouveau calcul était basé sur des données préliminaires, ajoutant qu'il s'expliquant notamment par un manque à gagner de 3,9 milliards d'euros dans les caisses de l'Etat l'an dernier.

En y intégrant des paiements comptables effectués au début de cette année mais qui seront inscrits dans les comptes 2014, le surplus primaire pourrait atteindre 0,6%, a dit à Reuters un responsable du ministère des Finances.

Cela serait "significativement inférieur à l'objectif de 1,5% prévu dans le plan d'aide international", a poursuivi ce responsable.

Le nouveau gouvernement grec, dominé par le parti anti-austérité Syriza depuis sa victoire aux élections législatives de janvier, cherche à convaincre ses créanciers de l'UE et du FMI de renégocier les termes du plan d'aide et à obtenir une nouvelle aide financière. (Lefteris Papadimas et Angeliki Koutantou, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)