Le courtier Trafigura vise un contrat géant avec Rosneft-sources

lundi 16 mars 2015 17h03
 

MOSCOU/LONDRES, 16 mars (Reuters) - L'entreprise de négoce Trafigura pourrait devenir le premier exportateur du pétrole produit par la compagnie publique russe Rosneft si un accord en cours de négociation aboutit, a appris Reuters auprès de trois sources au fait des discussions.

L'accord permettrait à Trafigura, une société spécialisée dans le courtage des matières premières et l'affrètement maritime, de traiter plus d'une douzaine de pétroliers transportant au total un million de tonnes par mois (240.000 barils par jour) de pétrole produit par Rosneft, ont précisé les sources.

Depuis l'entrée en vigueur, l'an dernier, des sanctions occidentales contre Moscou pour son rôle en Ukraine, Rosneft travaille d'arrache-pied pour obtenir des financements à court terme, ce qui n'est toujours pas interdit par les sanctions, en échange d'exportations de pétrole afin de pouvoir honorer ses créanciers.

Les sanctions ont empêché Rosneft de se développer dans le négoce en bloquant à la fin de l'année dernière un accord pour le rachat de l'activité de courtage pétrolier de Morgan Stanley .

Les soucis de Rosneft ont été aggravés en outre par la chute des cours du pétrole et la dévaluation rapide du rouble. La banque centrale russe accuse d'ailleurs Rosneft d'avoir contribué aux malheurs de la monnaie russe en empruntant massivement sur le marché obligataire local en vue du remboursement, en décembre dernier, d'un prêt de sept milliards de dollars contracté auprès de banques occidentales.

Trafigura, basée en Suisse, négocie déjà le pétrole de Rosneft mais traite rarement plus de l'équivalent de deux pétroliers par mois, soit nettement moins que les quantités gérées par ses rivaux tels que Glencore et Vitol ou par des "majors" comme Eni, Total ou Royal Dutch Shell.

Les conditions financières et la portée précise de l'accord évoqué, que ni Trafigura ni Rosneft n'ont souhaité commenter, n'ont pas été spécifiées dans l'immédiat

(Gleb Gorodiankine et Dmitry Zhdannikov; Patrick Vignal pour le service français)