L'Espagne dopera ses exportations de renouvelables via la France

lundi 16 février 2015 09h30
 

(Répétition sans changement de la dépêche transmise samedi matin)

PARIS, 14 février (Reuters) - La France et l'Espagne préparent la mise en service d'une nouvelle liaison électrique souterraine à très haute tension qui renforcera la sécurité d'approvisionnement des deux pays et permettra à l'Espagne d'augmenter ses exportations d'électricité d'origine renouvelable.

Cette ligne de 65 kilomètres dans les Pyrénées orientales, qui traverse le massif des Albères par une galerie longue de 8,5 km et large de 3,5 mètres, doit être inaugurée le 20 février par les pouvoirs publics avant une mise en service commerciale prévue en juin.

Elle utilise la technique du courant continu, avec à chaque extrémité une station de conversion, et permettra de doubler le niveau d'interconnexion électrique entre la France et l'Espagne de 1,4 gigawatt (GW) à 2,8 GW.

Selon RTE, la filiale d'EDF chargée du réseau de transport d'électricité français, la France a exporté vers l'Espagne 69% du temps en 2014, pour un solde exportateur de 3,6 térawattheures (TWh), à travers des lignes aujourd'hui saturées.

L'Espagne, qui a mis en oeuvre un important programme de développement des énergies renouvelables ces dernières années, compte 102 GW de capacités de production électrique installées, dont près de 30 GW de capacités éoliennes et solaires et environ 20 GW de capacités hydrauliques.

La nouvelle ligne permettra notamment de mieux exploiter les différences de consommation entre la France et l'Espagne, où les pointes sont atteintes autour de 19h et 21h respectivement, à un niveau de 40 GW en Espagne contre plus du double chez son voisin.

"Dans des périodes de forte disponibilité de la ressource hydraulique et éolienne, l'Espagne est capable d'assurer toute sa consommation par des renouvelables, voire d'en avoir en trop", a souligné lors d'une conférence de presse Jean Verseille, directeur des affaires européennes de RTE.

  Suite...