La croissance de l'Indonésie au plus bas depuis cinq ans

jeudi 5 février 2015 12h42
 

DJAKARTA, 5 février (Reuters) - La croissance économique de l'Indonésie est tombée en 2014 à son plus bas niveau depuis cinq ans en raison de la faiblesse des exportations et du ralentissement des investissements, soulignant l'ampleur des difficultés auxquelles doit faire face le nouveau président, Joko Widodo.

Le produit intérieur brut (PIB) a progressé de 5,02% sur l'ensemble de 2014 contre 5,58% en 2013. Au quatrième trimestre, la croissance économique a dépassé les attentes à 5,01% en rythme annuel mais d'un trimestre sur l'autre, le PIB affiche une contraction de 2,06% en données brutes.

La première économie d'Asie du Sud-Est est afectée par la baisse des prix des matières premières tandis que le niveau élevé des taux d'intérêt pèse sur la demande intérieure.

Les exportations de produits de base comme le charbon et le caoutchouc ont reculé l'an dernier, sur fond de ralentissement de la croissance sur les marchés importants comme la Chine, un phénomène amplifié par l'interdiction d'exportation de certains minerais tels que le cuivre et le nickel. Les exportations de pétrole et de gaz ont également baissé.

"Les chiffres décevants de ce jour, globalement en ligne avec le consensus, soulignent les défis à relever pour le nouveau président, Joko Widodo, qui, malgré des débuts prometteurs au pouvoir, fait face à un défi difficile pour relancer l'économie", a commenté Gareth Leather de Capital Economics.

Joko Widodo veut porter la croissance entre 5,6% et 5,8% cette année et atteindre 7% en moyenne au cours de son mandat de cinq ans, grâce à une hausse des investissements et des dépenses publiques. (Adriana Nina Kusuma et Nilufar Rizki; Claude Chendjou pour le service français, édité par Marc Angrand)