ABB ne délocalisera pas malgré le franc fort, dit son DG

jeudi 5 février 2015 12h44
 

ZURICH, 5 février (Reuters) - Le groupe suisse de construction mécanique ABB ne prévoit pas de délocaliser ses activités pour faire face à l'envolée de la monnaie helvétique a déclaré jeudi son directeur général, Ulrich Spiesshofer.

Le franc a fortement augmenté depuis que la Banque nationale suisse (BNS) a décidé le 15 janvier d'abandonner le cours plancher du franc face à l'euro, mettant à mal les profits des entreprises exportatrices.

"Nous sommes très bien positionnés ici en Suisse (...) il n'y a pas pour l'instant de projet de fermeture ou de changement majeur ici", a déclaré à la presse Ulrich Spiesshofer au cours d'une conférence de presse consacrée à la présentation des résultats du groupe

Selon ABB, une appréciation de 15% du franc suisse face à l'euro pourrait grever son bénéfice d'exploitation de 100 à 200 millions de dollars (87,5 à 175 millions d'euros) à moyen terme. (Maria Sheahan; Claude Chendjou pour le service français, édité par Marc Angrand)