LEAD 1-France-François Pérol renvoyé en correctionnelle

jeudi 5 février 2015 10h55
 

(Actualisé avec réaction BPCE, détails)

PARIS, 5 février (Reuters) - François Pérol, président du directoire de BPCE, issu de la fusion des Caisses d'épargne et des Banques populaires, est renvoyé en correctionnelle pour prise illégale d'intérêts dans l'enquête sur sa nomination à la tête du groupe, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

L'ordonnance de renvoi date du 3 février, a-t-on précisé de même source. Le Parquet national financier avait requis son renvoi en correctionnelle en novembre dernier.

"Cette étape est la suite logique de la procédure en cours", a dit à Reuters un porte-parole du groupe.

"Les faits étudiés concernent les conditions de la nomination de François Pérol à la tête de BPCE et en aucune façon sa gestion en tant que dirigeant", a-t-il ajouté.

"Le conseil de surveillance lui a renouvelé sa confiance à l'unanimité en février 2014 pour son mandat qui court jusqu'en avril 2017", a-t-il rappelé.

La prise illégale d'intérêts est passible de deux ans de prison et de 30.000 euros d'amende.

François Pérol a été mis en examen en février 2014 dans le cadre d'une enquête sur les conditions de sa nomination à la tête du groupe BPCE, maison mère de la banque Natixis, après avoir passé deux années à l'Elysée comme secrétaire général adjoint, sous la présidence de Nicolas Sarkozy.

Le conseil de surveillance de BPCE lui avait renouvelé sa confiance dès le lendemain, à l'unanimité.   Suite...