Athènes dit disposer de 10 mds de fonds d'urgence de plus

jeudi 5 février 2015 10h54
 

ATHENES, 5 février (Reuters) - Les banques grecques ont obtenu le feu vert pour accéder en cas de besoin à 10 milliards d'euros de financements d'urgence supplémentaires, a déclaré jeudi un responsable gouvernemental, ajoutant qu'Athènes n'entendait céder à aucun chantage.

La Banque centrale européenne (BCE) a annoncé mercredi soir qu'elle n'accepterait plus les obligations d'Etat grecques en garantie pour l'accès des banques à ses opérations de refinancement. Les banques grecques ne disposent donc plus que de la facilité de liquidité d'urgence (ELA) de la banque centrale nationale pour se fournir en liquidités.

Or le montant de l'ELA était jusqu'à présent plafonné.

Le responsable gouvernemental a estimé que la décision de la BCE visait à accroître la pression sur toutes les parties impliquées dans les discussions.

"La Grèce n'a l'intention d'exercer aucun chantage sur qui que ce soit et elle ne cèdera à aucun chantage", a-t-il ajouté. "La décision de la BCE (...) est un acte de pression politique visant à ce qu'un accord soit conclu rapidement."

Un responsable de la banque centrale grecque a de son côté assuré que la décision de la BCE n'aurait aucun impact sur la stabilité et la liquidité du système financier grec. (George Georgiopoulos, Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison)