La Bourse grecque ouvre en forte baisse, chute des banques

jeudi 5 février 2015 10h00
 

ATHENES, 5 février (Reuters) - La Bourse d'Athènes a ouvert en forte baisse jeudi, entraînée par le secteur bancaire après la décision abrupte de la Banque centrale européenne (BCE) de priver le pays d'un canal de financement.

Le principal indice de la Bourse d'Athènes reculait vers 09h00 GMT de 5,66% et celui regroupant les valeurs bancaires grecques de 13,4%.

Au cours de clôture de mercredi, la Bourse d'Athènes affichait un rebond de 17,5% depuis le début de la semaine au cours de clôture de mercredi, ayant ainsi plus que refait le terrain perdu (-14,1%) la semaine précédente dans la foulée de la victoire du parti anti-austérité Syriza aux élections legislatives du 25 janvier.

"La BCE a pris les marchés de court. Etant donné la tournure des événéments et le fait que les banques grecques avaient bondi de 50% sur les cinq dernières sessions, cela a été le signal de prises de bénéfices", a déclaré un courtier basé à Athènes.

Peu après une rencontre entre Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne, et Yanis Varoufakis, le ministre des Finances grec, la BCE a annoncé qu'elle n'accepterait plus les obligations d'Etat grecques en échange de ses opérations de financement, une décision qui reporte sur la banque centrale grecque le poids du financement des banques grecques et isole le pays à moins qu'il ne parvienne à un accord avec ses créanciers. ,

L'action Alpha Bank recule de 8,9%, celle d'Eurobank de 13,3%, le titre de la Banque nationale de Grèce perd 13,6% et celui de la Banque du Pirée 15,8%. (Sudip Kar-Gupta et George Georgiopoulos, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)