McDonald's a accusé une perte au Japon en 2014

jeudi 5 février 2015 09h45
 

TOKYO, 5 février (Reuters) - La filiale japonaise de McDonald's a publié sa première perte annuelle depuis son introduction en Bourse en 2001, sous le coup d'un scandale alimentaire qui a impliqué l'un de ses fournisseurs et d'une pénurie de frites.

McDonald's Holdings (Japan), qui gère le deuxième plus important réseau de réstaurants McDonald's dans le monde, n'a pas communiqué de prévision pour 2015 mais a dit espérer pouvoir le faire dans le courant du premier trimestre.

La filiale a fait état d'une perte d'exploitation de 6,7 milliards de yens (49,77 millions d'euros) pour son exercice 2014, après un résultat positif de 11,5 milliards en 2013.

Le chiffre d'affaires a baissé de 14%.

Après le scandale sur le non respect de normes par un fournisseur de poulets chinois l'an dernier, le groupe de restauration a dû faire face en décembre à un nouveau coup dur à la suite de la découverte de corps étrangers, dont une dent, dans des menus servis au Japon.

Dans un pays où les consommateurs sont très attachés à la qualité de leur alimentation, les analystes ont dit ne pas attendre un redressement rapide. En janvier, les ventes à périmètre comparable de McDonald's Japan ont chuté de 39%, leur septième mois consécutif de baisse.

La filiale est détenue à 49,9% par sa maison mère américaine, qui a débarqué son directeur général Don Thompson le mois dernier au terme d'une année 2014 difficile. (Thomas Wilson; Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison)