France-Quatre offres "crédibles" pour la reprise de la SNCM

mercredi 4 février 2015 14h59
 

* Quatre offres qualifiées de "sérieuses" et "crédibles"

* Elles prévoient toutes des pertes d'emplois

* Décision finale probablement fin mars

PARIS, 4 février (Reuters) - Quatre des sept offres de reprise de la SNCM présentées mercredi au comité d'entreprise apparaissent de nature à assurer la survie de la compagnie maritime en grande difficulté, qui a été placée en redressement judiciaire début novembre.

De source proche du dossier, on souligne que trois offres fermes et une lettre d'intention sont jugées "crédibles", les trois autres dépôts de candidature étant qualifiés de "fantaisistes" par la plupart des participants à la réunion.

La première offre sérieuse émane de l'homme d'affaires Daniel Berrebi, qui a confirmé son intérêt de longue date pour la reprise des liaisons entre la Corse et le continent dans le cadre du contrat de délégation de service public (DSP), mais aussi pour la desserte du Maghreb avec deux bateaux.

Le patron de Baja Ferries, dont le siège social est à Miami (Etats-Unis), a déposé une offre qui prévoit la reprise "sous condition" de 800 des 1.450 contrats CDI de la compagnie.

La deuxième offre crédible est portée par Christian Garin, ancien président du port de Marseille à la tête d'un pool de partenaires européens qui prévoit le maintien de 900 emplois.

Son dossier préconise la création de deux compagnies distinctes, l'une dans le cadre de la DSP qui prévoit des subventions pour assurer les liaisons avec la Corse en toutes saisons, l'autre hors délégation, notamment pour les lignes du Maghreb, ainsi que le renouvellement progressif de la flotte pour lequel est pressenti le chantier sud-coréen Daewoo.   Suite...