GB et Allemagne dopent les tout premiers résultats de Sky

mercredi 4 février 2015 08h55
 

LONDRES, 4 février (Reuters) - Une demande solide pour les services de télévision payante en Grande-Bretagne et une croissance sans précédent du nombre d'abonnés en Allemagne ont permis à Sky d'enregistrer une hausse de 16% de son bénéfice d'exploitation semestriel.

Le groupe de télévision, résultat du regroupement de BSkyB, de Sky Deutschland et de Sky Italia, publiait mercredi ses tout premiers résultats. Il compte une vingtaine de millions d'abonnés en Europe et il a déclaré mercredi qu'il avait observé une baisse significative du nombre de désabonnements.

Le bénéfice d'exploitation ajusté semestriel est en hausse de 16% à 675 millions de livres (892 millions d'euros), bien au-delà du propre consensus de la société qui était de 644 millions.

"Outre notre solidité constante au Royaume-Uni et en Irlande, l'acquisition de Sky Italia et de Sky Deutschland nous apporte des opportunités de croissance démultipliées", a dit le directeur général Jeremy Darroch. "Les deux entreprises ont réalisé un solide trimestre".

Après avoir écarté la menace de la concurrence sur son propre marché, BSkyB avait décidé en juin de faire son entrée en Allemagne, en Autriche et en Italie en rachetant les actifs de Rupert Murdoch dans ces pays où la télévision payante n'est pas encore aussi populaire ni aussi rentable qu'en Grande-Bretagne.

Tout en gagnant 204.000 abonnés en Grande-Bretagne et en Irlande, une croissance sans précédent depuis neuf ans, Sky a enregistré une croissance record en Allemagne et sa meilleure croissance en Italie en trois ans.

La plateforme de télévision payante a également annoncé un chiffre d'affaires semestriel en hausse de 5% à 5,6 milliards de livres. (Kate Holton, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Bertrand Boucey)