February 4, 2015 / 10:29 AM / in 2 years

Zone euro/Indicateurs-Forte hausse des ventes au détail

3 MINUTES DE LECTURE

BRUXELLES, 4 février (Reuters) - Principaux indicateurs macroéconomiques de la zone euro publiés ce mois-ci :

* Hausse Plus marquée Que prévu Des Ventes Au détail

4 février - Les ventes au détail ont augmenté en décembre à leur rythme annuel le plus élevé en près de huit ans, les consommateurs, encouragés par la chute du prix, ayant fortement dépensé en cadeaux et nourriture pendant le mois des fêtes de fin d'année.

Selon des données officielles publiées mercredi, ces ventes au détail ont ainsi augmenté de 2,8% par rapport à décembre 2013, du jamais vu depuis mars 2007.

Les économistes interrogés par Reuters avaient tablé sur une hausse de 2,0%.

D'un mois sur l'autre, les ventes au détail ont progressé de 0,3% en décembre, contre +0,7% en novembre (chiffre révisé à la hausse), contre un consensus des économistes interrogés par Reuters de +0,2%.

Les ventes au détail sont généralement considérées comme un bon indicateur de la demande des ménages.

D'un mois sur l'autre, ce sont les consommateurs espagnols qui ont dépensé le plus, suivis des Français et des Allemands, souligne Eurostat.

Tableau

Graphique link.reuters.com/xej84s

* Baisse Plus marquée Que prévu Des Prix à La Production

3 février - Les prix à la production ont reculé plus qu'attendu en décembre en raison, une nouvelle fois, de la forte baisse du poste énergétique, montrent les statistiques publiées mardi, qui laissent entrevoir un nouveau repli des prix à la consommation.

Selon Eurostat, ces prix ont baissé de 1,0% sur un mois en décembre et de 2,7% sur un an. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne respectivement -0,7% et -2,5%.

Les prix de l'énergie ont chuté de 8,3% sur un an. En revanche, ceux des biens de consommation durable ont augmenté de 1,3% et ceux des biens d'équipement de 0,6%.

Les prix à la production peuvent être considérés comme un indicateur avancé de l'inflation. Les prix à la consommation ont baissé de 0,2% sur un an en décembre et de 0,6% en janvier, évoluant très loin de l'objectif d'une hausse de près de 2% fixé par la Banque centrale européenne (BCE)

Pour lutter contre la déflation, la BCE, dont les taux d'intérêt sont quasiment à zéro, a annoncé fin janvier le lancement d'un nouveau programme d'assouplissement quantitatif incluant des achats d'obligations d'Etat.

Tableau:

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below