2 février 2015 / 13:43 / dans 3 ans

BOURSE-Gemalto pourrait sortir du CAC 40 en mars-analystes

* PSA Peugeot Citroën et Klépierre cités pour remplacer Gemalto

* Elior pourrait remplacer Havas dans le SBF 120-Exane

* Le CSI devrait se réunir au plus tard le 6 mars

par Alexandre Boksenbaum-Granier

PARIS, 2 février (Reuters) - L‘action Gemalto pourrait sortir de l‘indice CAC 40 le mois prochain, estiment des analystes spécialisés dans la composition des indices boursiers tout en soulignant que l‘indice phare de la Bourse de Paris pourrait, comme en décembre, ne pas être modifié en raison de nouvelles modalités.

Selon les analystes spécialisés, le Conseil scientifique des indices (CSI) d‘Euronext devrait se réunir au plus tard le 6 mars afin de rendre effectif tout changement éventuel à la clôture du 20 mars.

En fin d‘année dernière, le nom du spécialiste des cartes à puce avait déjà circulé comme un éventuel candidat à une sortie du CAC 40, mais les analystes doutaient d‘une telle décision au regard des critères d‘Euronext reposant sur le capital flottant et la liquidité d‘un titre.

“Gemalto reste le candidat le plus proche d‘une sortie”, commente dans une note Société générale.

Les experts composant le CSI sont chargés pour le CAC 40 de sélectionner les 40 valeurs cotées sur Euronext Paris les plus représentatives, à l‘aide de classements des capitalisations flottantes et des volumes échangés.

Gemalto occupe le 48e rang des capitalisations flottantes du SBF 120 et le 60e en termes de volumes échangés en moyenne sur le mois écoulé, selon les données Thomson Reuters.

NOUVELLES MODALITÉS

Pour le remplacer, une fois encore le nom de PSA Peugeot Citroën revient, en raison notamment de la liquidité du titre (13e sur 120 valeurs du SBF 120).

La taille du constructeur automobile (49e) semble cependant trop limitée pour lui permettre de faire son retour dans le principal indice parisien deux ans et demi après l‘avoir quitté (septembre 2012, NDLR).

Exane BNP Paribas estime ainsi que la foncière Klépierre offre le profil le plus équilibré pour rejoindre son principal concurrent Unibail-Rodamco au sein du CAC 40.

Klépierre affiche la 37e capitalisation flottante du SBF 120 et la 41e sur le plan des volumes échangés.

“Seul Klépierre est dans le top 40 pour la taille et dans le Top 45 pour la liquidité comme ce fut le cas avec Valeo quand il a été ajouté en juin 2014. Nous le voyons donc comme le candidat le plus probable à une intégration, si un changement doit avoir lieu lors de cette revue”, considère Exane.

Car les différents analystes n‘excluent pas que le CAC 40 demeure une fois de plus en l‘état, le changement de certaines modalités dans les critères d‘éligibilité annoncé la semaine dernière créant de l‘incertitude.

Un point retient plus particulièrement l‘attention des spécialistes, susceptible de pénaliser Klépierre qui a lancé une offre publique d‘échange sur Corio. Euronext a ainsi précisé que les effets sur les volumes d‘événements, comme une tentative de fusion, seraient pris en compte dans l‘étude de la liquidité.

S‘agissant du SBF 120, le groupe de restauration collective Elior introduit en Bourse en juin pourrait remplacer Havas, estime Exane, précisant que le maintien d‘Areva n‘est pas non plus assuré.

Joint par Reuters, Euronext n‘a fait aucun commentaire.

En fin d‘année dernière, aucun changement n‘était intervenu dans le CAC 40 mais plusieurs sociétés récemment introduites en Bourse avaient fait leur entrée dans le SBF 120. (Edité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below