La Bourse de Paris-Les valeurs du jour lundi (clôture)

lundi 2 février 2015 18h45
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 2 février (Reuters) - Les valeurs du jour, lundi, à
la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a clôturé en
hausse de 0,51% à 4.627,67 points après avoir bondi de 7,76% au
mois de janvier, porté par le programme d'assouplissement
quantitatif (QE) de la BCE. 
    La prudence est de retour sur les marchés, qui craignent une
contagion du scenario grec dont le nouveau gouvernement de
gauche radicale tente d'obtenir un assouplissement des
conditions de l'aide internationale, sinon une annulation d'une
partie de sa dette, auprès de la Commission européenne, de la
BCE et du FMI.  et 
       
    * Les valeurs financières ont pesé pour l'essentiel de la
séance sur l'indice parisien, pénalisées par la baisse des
banques espagnoles (-0,15%) consécutive aux
importantes manifestations à Madrid à l'appel du parti
anti-austérité Podemos, qui espère suivre l'exemple du parti de
la gauche radicale Syriza en Grèce lors des prochaines
législatives.
    Des gérants ont toutefois souligné que le poids des banques
grecques en difficulté est modeste à l'échelle de la zone euro.
    BNP PARIBAS (+0,9% à 47,195 euros), SOCIETE
GENERALE (+0,46% à 36,0 euros) et CREDIT AGRICOLE
 (+0,8% à 10,65 euros) se sont retournées à la hausse
et rejoint les pétrolières en fin de séance pour doper l'indice.
    
    * Les valeurs pétrolières et assimilées (+2,93%) ont
signé la plus forte hausse sectorielle en Europe. A Paris, TOTAL
 (+3,3% à 47,0 euros), TECHNIP (+2,8% à 53,61
euros) ont signé les deux plus fortes hausses du CAC 40 alors
que les cours du brut remontaient .
    CGG a bondi de 12,12% à 5,53 euros et signé la
plus forte hausse du SBF 120, suivi par MAUREL&PROM
 (+6,14% à 7,606 euros) et VALLOUREC (+6,12%
à 20,555 euros). 
   
     * UNIBAIL-RODAMCO a gagné 2,12% à 255,4 euros,
des analystes ayant souligné la solidité des fondamentaux de la
foncière après sa publication annuelle et le relèvement de ses
objectifs financiers à l'horizon 2019. 

     * MICHELIN a gagné 1,73% à 88,23 euros. Finlabo a
publié une étude positive sur le fabricant de pneux qui, dit le
cabinet de recherche, a de bons fondamentaux et des perspectives
solides de profits. La valeur, dont les faiblesses sont
d'ores-et-déjà intégrés dans les cours (un retour sur
investissement qui passerait de 16% à 13%) pourrait offrir un
bon potentiel de hausse.
    
    * Nombre de valeurs CYCLIQUES ont pâti de la contraction de
l'activité du secteur manufacturier en Chine au mois de janvier.
. ALCATEL-LUCENT a abandonné 1,29% à
3,054 euros, CAPGEMINI 0,59% à 64,19 euros, ACCOR
 0,96% à 43,9 euros.
       
    * GEMALTO (-1,99% à 63,14 euros) a accusé la plus
forte baisse du CAC 40. Selon des analystes, Gemalto a de fortes
chances d'être retirée du CAC 40 lors de la réunion
trimestrielle du Conseil scientifique des indice d'Euronext qui
doit se tenir au plus tard le 6 mars. 
    
    * KERING a perdu 0,7% à 178,15 euros. HSBC a
abaissé son conseil sur le titre de "surpondérer" à "neutre", le
broker conseillant la patience sur le redressement de Gucci.
Goldman Sachs, qui conseille de vendre, estime que le groupe
manque de levier de croissance et met l'accent sur des marges
sous pression.
        
    * AIR FRANCE-KLM (-3,15% à 7,6 euros) a accusé la
plus forte baisse du SBF 120, des traders envisageant d'initier
des positions vendeuses sur le secteur aérien alors que les
cours du pétrole semblent se stabiliser. (La dépêche en anglais
sur le secteur )
      
    * CARREFOUR s'est adjugé 2,15% à 28,445 euros.
Jefferies a relevé son conseil sur la valeur à "acheter",
estimant que le distributeur français est l'un de ceux qui
devraient le plus profiter d'un soutien à la consommation en
Europe et d'une éventuelle baisse des prix des produits
alimentaires.
      
    * LAFARGE a gagné 1,79% à 61,9 euros et Holcim
 (+2,33% à 65,95 francs suisses) ont annoncé lundi un
projet de cession d'actifs au groupe irlandais de matériaux de
construction CRH (+5,09%) pour une valeur d'entreprise
de 6,5 milliards d'euros, ces cessions étant une condition
essentielle à la fusion des cimentiers français et suisse.
 
    
    * NUMERICABLE-SFR a perdu 3,10% à 44,77 euros, le
titre ayant subi des prises de bénéfice dans de faibles volumes
après un gain de 13,31% depuis le début de l'année.
    
    * ARTPRICE.COM a fait un bond de 13,68% à 16,87
euros et signé une des plus fortes hausses de l'indice CAC Mid &
Small dans un volume d'échanges près de 26 fois sa
moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext. Le
spécialiste de la cotation du marché de l'art sur internet
envisageant un rapprochement de sa filiale américaine
Artmarket.com avec une "grande maison" de ventes.
 
    
    * NICOX (+2,42% à 1,987 euro) a annoncé la
signature d'un accord de licence exclusif avec InSite Vision
 pour le développement, la fabrication et la
commercialisation de trois médicaments ophtalmiques de
l'américain en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique.
 
    
    * ST DUPONT (-5,0% à 0,19 euro) a vu son résultat
net reculer à 1,7 million d'euros au troisième trimestre de son
exercice décalé, contre 2,3 millions un an plus tôt, sur un
chiffre d'affaires en repli de 8,3% à 18,3 millions d'euros. (Le
communiqué: bit.ly/1JV7KJx)

 (Raoul Sachs et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par
Gwénaëlle Barzic)