France-Tous les usagers ne verront pas le gel des péages-Asfa

lundi 2 février 2015 11h56
 

PARIS, 2 février (Reuters) - Tous les automobilistes ne ressentiront pas le gel des tarifs autoroutiers décrété par le gouvernement : les réseaux de petite taille ou détenus par l'Etat ne sont pas concernés, selon l'Association des sociétés françaises d'autoroutes (Asfa).

Le gouvernement a publié jeudi au Journal officiel l'arrêté de gel des tarifs de péages, qui devaient augmenter en moyenne de 0,57% le 1er février pour répercuter l'inflation et les investissements, expliquant qu'il voulait laisser aux parlementaires le temps d'examiner un projet d'accord négocié entre l'Etat et les concessionnaires.

Dans un avis posté sur son site internet, l'Asfa précise que seules les grandes concessions historiques sont concernées par la décision, et pas les réseaux concédés plus récemment, de petite taille ou détenus par l'Etat.

"Suite à l'arrêté du 27 janvier 2015, les tarifs de péages autoroutiers en vigueur au 31 janvier 2015 et appliqués sur les réseaux COFIROUTE, ESCOTA, APRR, AREA, SANEF, ASF, SAPN, sont maintenus en vigueur à compter du 1er février 2015", peut-on lire dans le texte publié par l'Association des sociétés françaises d'autoroutes (Asfa).

"Seront modifiés à compter du 1er février 2015, les tarifs de péages autoroutiers pour les sociétés ADELAC, ALICORNE, ARCOUR, A'LIENOR, ALIS, ATLANDES, ATMB, CEVM, CCI du Havre, SFTRF."

"Les trajets en provenance de ces sociétés et se terminant dans l'une des sociétés APRR, AREA, ASF, COFIROUTE, SANEF, augmenteront à due concurrence", ajoute l'Association.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès du ministère de l'Ecologie, qui pilote avec le ministère de l'Economie les négociations sur les autoroutes.

RECOURS AU CONSEIL D'ÉTAT, LETTRE À VALLS   Suite...