Allemagne-Nouveau record de l'excédent courant en 2014-Ifo

lundi 2 février 2015 11h04
 

BERLIN, 2 février (Reuters) - L'excédent de la balance des opérations courantes allemande devrait avoir atteint un nouveau record de 285 milliards de dollars (252,30 milliards d'euros) en 2014, dépassant encore une fois l'excédent chinois, selon un rapport de l'institut Ifo.

Ce rapport publié lundi est susceptible de raviver les critiques adressées à la première économie d'Europe, à qui il est régulièrement reproché de ne pas jouer son rôle de moteur de la croissance pour le reste de l'Europe en important davantage.

L'Ifo, qui s'attend à un nouvel excédent important en 2015 pour l'Allemagne, précise que la Chine est arrivée en deuxième position en 2014, avec un excédent de 150 milliards de dollars, suivie de l'Arabie saoudite, avec environ 100 milliards.

Selon l'institut de recherche économique, l'excédent allemand représente 7,5% du produit intérieur brut (PIB), ce qui signifie qu'il dépasserait encore une fois le plafond des 6% recommandé par la Commission européenne.

"Une des raisons de cet excédent de la balance courante est la forte croissance sur des marchés importants comme les Etats-Unis et le Royaume-Uni", a précisé à Reuters Steffen Henzel, économiste de l'institut allemand. "A cela s'ajoute le fait que l'Allemagne a dû payer beaucoup moins pour ses importations de pétrole vers la fin de l'année en raison de la baisse des prix."

Les exportations, qui sont favorisées par la faiblesse de l'euro, sont le moteur traditionnel de l'économie allemande.

Bruxelles et Washington ont appelé Berlin à relancer la demande intérieure du pays, et ses importations, pour contribuer à réduire les déséquilibres de l'économie mondiale et alimenter la croissance dans le monde et notamment dans la zone euro.

L'Allemagne souligne qu'elle a réduit de plus de moitié son excédent courant avec la zone euro depuis 2007 en termes de part du PIB et qu'elle compte davantage sur la demande intérieure que sur ses exportations pour soutenir sa croissance actuellement. (Rene Wagner, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)